Blog

Un jeu vidéo thérapeutique pour lutter contre le déclin du cerveau – metronews

See on Scoop.itSanté 2.0

 

Souvent accusés de susciter l’agressivité lorsqu’ils sont utilisés par des jeunes, les jeux vidéo pourraient bien s’avérer utiles chez les seniors. Selon une étude parue dans la revue scientifique Nature, il serait possible d’en concevoir certains dans le but de lutter contre le déclin cognitif lié à l’âge. Avec « Neuroracer », des scientifiques de l’Université de Californie ont réussi à lutter contre la perte de l’aptitude à effectuer plusieurs tâches en même temps, qui survient avec l’âge.

Des tests menés sur des participants âgés de 60 à 85 ans ont montré qu’il était possible d’améliorer significativement la mémoire et la vigilance en y accordant quelques heures. « Ces résultats témoignent de la plasticité du cerveau des personnes âgées » explique Adam Gazzaley, à l’origine du projet. Le jeu, en trois dimensions, consiste à conduire avec le pouce gauche une voiture le long d’une route infinie tout en pressant un bouton du pouce droit quand un certain signal surgit sur l’écran.

Une nouvelle thérapie bientôt reconnue ?

Les participants ont dû s’entraîner une heure par jour, au rythme de trois fois par semaine pendant un mois. Plus leurs performances étaient bonnes, plus le jeu devenait difficile. Parallèlement, les chercheurs ont observé leur activité encéphalographique, qui révélait une activité accrue dans une zone précise du cerveau : le cortex frontal. Ils ont ensuite comparé leur résultat avec des personnes d’une vingtaine d’années qui ne s’étaient entraînés au jeu au préalable.

Résultat : les « Neuroracer » ont montré des meilleures aptitudes cognitives que les non-joueurs. Ces changements seraient même visibles six mois après l’arrêt du jeu. A terme, ce type de jeu pourrait même servir d’outil de prévention contre les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson. Ce n’est pas la première fois que les bénéfices d’un certain type de jeux vidéo sont reconnus pour les seniors : en mai dernier, une précédente étude parue dans la revue PLOS ONE affirmait qu’ils permettent de mobiliser et d’améliorer clairement leurs facultés cognitives.

See on www.metronews.fr